Accueil > coups de coeur > voir, lire > Le goût d’Athènes, textes réunis et présentés par Sébastien Lapaque

Le goût d’Athènes, textes réunis et présentés par Sébastien Lapaque

Bulletin franco hellénique n°51 de septembre 2004, aticle de Josette Doron

vendredi 22 octobre 2004, par Geneviève Monloubou

Ce petit livre qui est sorti en librairie un peu avant les Jeux olympiques n’apporte rien de très nouveau aux hellénistes, son titre les met cependant en appétit. Son prix très modique permet à tous les publics de l’acquérir. La collection se devait de présenter Athènes après Florence, Lisbonne, Istanbul, Alexandrie, Venise, etc. L’évocation de la capitale grecque à travers des textes antiques et modernes n’est pas sans intérêt, tout au moins pour les extraits d’œuvres contemporaines : on retiendra en particulier ceux d’Octave Merlier, le grand artisan de l’amitié franco-grecque, fondateur de l’Institut français d’Athènes en 1924, son directeur jusqu’en 1960, les pages peu connues d’Olivier Rolin dont les sensibles variations sur le grec, « cette langue 1uxueuse » dans Mon galurin gris, suffisent à convaincre les futurs hellénistes, encore indécis, de choisir une option controversée de nos jours ! Entre Athènes et le Pirée, la culture humaniste n’est pas « cette chose morte » qui a découragé des générations de potaches. C’est au contraire « une matière vivante et mobile ».


ed. mercure de France, 124 p., 4,90 €