Accueil > coups de coeur > voir, lire > Theodoros GRIGORIADIS, La Loque

Bulletin franco-hellénique n°47 septembre 2003

Theodoros GRIGORIADIS, La Loque

Alteredit, 519 p., 21 euros

vendredi 30 janvier 2004, par Geneviève Monloubou

JPEG - 2.5 ko

Theodoros Grigoriadis est né en 1956 à Paleohori, en Macédoine orientale. Il a enseigné
l’anglais dans le secondaire. Depuis 1990, il a publié des nouvelles et quatre romans. Il écrit pour la
télévision et les magazines.
La Loque est un roman de plus de 500 pages qui nous entraîne à Thessalonique dans les
années 70 après la chute des colonels. Manolis, le héros,
étudiant en philosophie à l’université, erre dans un milieu un
peu glauque et découvre un mystérieux personnage : La Loque,
homme travesti en femme depuis son enfance. Son histoire est
étrange : sa mère, dès sa naissance, l’a fait passer pour une fille,
voulant ainsi que lui soient épargnées les atrocités de la guerre.
Il participera pourtant à sa manière à la résistance lors de la
seconde guerre mondiale. Une étrange amitié va naître entre les
deux hommes et permet de découvrir la façon dont vivaient
certains étudiants grecs dans les années 70. En marge de la
société, ils désiraient se libérer du carcan des traditions tout en
refusant les changements dus à l’impérialisme américain. Le
choc des cultures, des générations, apporte un regard neuf sur la
société moderne grecque continuellement en mouvement.
C’est un ouvrage inhabituel qui introduit un auteur encore
peu connu en France.


Association des Amis de la Grèce et de Chypre
19 rue Erard
75 012 PARIS
tel/fax : 0143413984