Accueil > qui sommes-nous ? > Présentation de ERE, association philhellène

Présentation de ERE, association philhellène

jeudi 11 septembre 2008, par Geneviève Monloubou

Depuis 1988, l’association Entre-deux-mers Région d’Europe s’est employée à développer une relation de partenariat entre la Gironde, plus spécialement la région Entre-deux-Mers, et l’île de Crète, et ensuite avec la Grèce et Chypre.
À ce jour, plus de 2500 personnes, dont beaucoup de jeunes, ont participé à des échanges, dans un sens ou un autre. Leur originalité tient à leur aspect multidimensionnel, avec la volonté de développer des relations entre acteurs de base des deux régions, dans les domaines tant éducatif, universitaire, archéologique, culturel, qu’économique ou professionnel.
L’Entre-deux-Mers regroupe plus de deux cents communes du département de la Gironde, avec à la fois une vaste zone rurale et une zone urbaine et péri-urbaine aux franges de Bordeaux.
Avec le soutien constant du Conseil Général de la Gironde, l’appui du Bureau de coopération linguistique d’Athènes, des Services Culturels de l’Ambassade de France, grâce à un réseau relationnel qui s’est peu à peu constitué, ces échanges se sont inscrits dans la durée et ont pris un volume de plus en plus important. Ils sont à l’origine de la création de deux syllogues franco-helléniques, l’un à La Canée en 1989, l’autre à Héraklion en 1993.
Du côté français, l’association Entre-deux-mers Régions d’Europe, présidée aujourd’hui par Catherine Albouy Barland etBernard Larrieu, coordonne l’ensemble de ces relations et joue un rôle d’interface entre les partenaires.

L’intérêt du Conseil Général de la Gironde pour ces échanges est formalisé depuis 1991 par une convention qui lie l’association de tutelle Entre-deux-mers Régions d’Europe et l’assemblée départementale qui « dans le cadre de sa politique de coopération décentralisée, notamment en direction des collectivités locales européennes... entend s’associer à l’action relationnelle menée par l’Association ERE vers la région de Crète dans les domaines archéologique, éducatif et économique. »

Un bulletin, La lettre de Crète ... et d’ailleurs, fait le point une fois par an, sur les actions entreprises et réalisées.

De 1993 à 2004, s’est déroulée une manifestation culturelle bisannuelle, Terres de Grèce
( dont la deuxième édition s’est tenue en 1995, le troisième en 1997, la quatrième en 2001 était consacrée à Chypre, en 1999 ERE ayant organisé à Bordeaux le premier forum des Associations Philhellènes de France ) : elle présentait en Gironde sur une ou plusieurs semaines la culture hellénique contemporaine, tant dans le domaine littéraire, historique ou géopolitique que celui des arts plastiques, de la photographie ou de la musique. La cinquième, Terres de Grèce et de Chypre V, a eu pour thème l’image en mars 2004 pour le volet chypriote.
L’édition des « Petits Cahiers Terres de Grèce » permet de garder la mémoire des conférences ou des échanges qui se sont déroulés lors des tables rondes de cette manifestation.

Depuis 2005, E.R.E. est à nouveau présente en Crète, avec une opération d’ethnoarchéologie concernant les « mitata », bergeries de montagne en pierres sèches, en 2006 à La Canée se renouvellent nos liens avec le syllogue des professeurs de français et s’initie une coopération avec le K.A.M. (Centre Méditerranéen d’Architecture). Nous y présentons une grande exposition de photos « Traces de l’histoire » du photographe Alain Ceccaroli et organisons un voyage associatif.

Novembre 2007 voit naître un nouvel échange entre la Crète et l’Entre Deux Mers : au K.A.M. toujours, se sont exposés les travaux de Léo Drouyn sur les châteaux forts d’Aquitaine (avec aussi un voyage associatif), et en Entre Deux Mers, de huit artistes et artisans de la Messara : 10 jours crétois à St Loubès du 24 novembre au 3 décembre au Prieuré, sans oublier une soirée crétoise avec danses et repas à La Coupole,une conférence sur la gastronomie crétoise à la médiathèque.

Toujours dans notre beau pays d’Entre Deux Mers, en juin 2008, E.R.E. permit la création d’Escale Crétoise en faisant venir pour la fête de la poterie à Sadirac, un potier crétois d’approche contemporaine, Manoussos Halkiadakis ; cette manifestation fut accompagnée d’une conférence sur les contes grecs, d’une soirée musique et danse grecques à Sadirac, d’une soirée grecque au cinéma de Créon.